Aller au contenu

production d’électricité

En 2010, une étude commandée par le syndicat d'électricité du Département a conclu qu'un générateur photovoltaïque monocristallin de 3-4kWc couplé à un parc batterie (en concession erdf) était économiquement la solution la plus adaptée (et subventionnable).

Cette étude avait pourtant bien pris en compte les masques d'ensoleillement mais... au Talavé, nous n'avons plus d'ensoleillement direct de décembre à mars.
D'un point de vue économique, en plus de la part non-subventionnée, les mises aux normes et changement de matériel exigés par ce projet d'étude nous ont fait estimer, par un rapide calcul, qu'il nous fallait au moins 10 ans pour rentabiliser cette installation versus la consommation d'un groupe électrogène résidentiel 6kVA neuf (base 1,40€/l) tournant en moyenne 6h/j/an!
D'un point de vue écologique, les rejets polluants du générateur ne sont pas significativement plus importants que l'impact environnemental causé par la fabrication, l'entretien, le remplacement et le recyclage des panneaux et batteries sur cette même période...

Nous avons fait le choix d'une installation "de survie" auto-financée, tout en gardant le groupe électrogène de 1995 laissé par les vendeurs. Les gisements "vent" et "eau" ne sont ni réguliers ni abondants pour une éolienne ou une turbine hydraulique classiques.

La meilleure énergie est celle qui n'est pas consommée! Nous avons donc fait la chasse aux mauvaises habitudes et aux appareils énergivores. Il nous a bien fallu 6 mois pour commencer à être à l'aise avec les cumuls des véritables puissances des appareils (cos φ) et rentabiliser au maximum l'utilisation du groupe, optimisation particulièrement délicate quand il s'agit de conjuguer les besoins de la vie quotidienne et du chantier...

 

Le Ta(Lab)vé est un lieu propice à la mise en pratique de solutions énergétiques alternatives, en conditions climatique et environnementale spécifiques. Parce que nous n'avons aucun à priori sur le moyen de production, nous sommes ouverts à tous projets s'inscrivant ou non dans les dogmes scientifiques actuels.
Les seules exigences sont:
- le choix d'une technologie respectueuse de la Nature et des êtres vivants, visant au minimum un impact nul sur l'Environnement
- une technologie basée sur une ressource au minimum renouvelable
- un projet motivé par une volonté à terme de partage équitable et gratuite de l'énergie.

Nous voulons tous croire en un moyen de production unitaire voire sur-unitaire,  respectueux de l'Environnement et des êtres vivants. Il est possible aujourd'hui de trouver une multitude d'informations sur des projets alternatifs qui, dans leur principe, font rêver. Mais qu'il est difficile de défaire le faux du vrai, tant l'ego de certains s'évertue à nous (se) donner l'illusion d'être un génie! Ces faux découvreurs confortent les esprits rigides dans leurs croyances d'une science exacte, et jettent par là-même le discrédit sur d'autres qui, en toute honnêteté, tentent de comprendre et de mettre en œuvre de nouveaux principes pour le Bien Commun.
Nous voulons créer au Talavé un cadre d'expérimentation sécurisé, objectif et honnête. Nous avons besoin de vos compétences pour:
-expérimenter de nouvelles sources de production énergétique (cinétique, mécanique, électrochimique, magnétique, quantique etc.)
-améliorer et aider à la mise en place des projets en cours (cf schéma)