Aller au contenu

Les premiers semis

Nous voici quelques semaines après la préparation de notre compost. Les premiers semis sont en place et commencent à prospérer, bien au chaud dans leurs châssis. En attendant qu'ils prennent encore quelques centimètres, nous préparons les carrés de repiquage et réfléchissons déjà au meilleur moyen de les protéger pour pouvoir prolonger la saison en automne, notamment pour les cultures tardives.

Cette année, nous avons choisi de mettre les semis en jauge, dans du broyat de bois (issu d'un essai de mise en pratique de la méthode Jean Pain - cf Production de chaleur), pour maintenir un certain niveau d'humidité.

Nous avons profité d'une abondance de godets en plastique, bien utiles pour faciliter et sécuriser le repiquage. Cependant, nous pouvons nous poser la question du relargage plastique de ces godets (en polyéthylène basse densité) et le risque d'une absorption et de la persistance de ces relargages dans le plant, et par voie de conséquence dans notre corps... Une amélioration sera apportée aux châssis qui seront compartimentés, et les repiquages réalisés à l'aide d'un transplantoir à mâchoire.

Vous aurez noté sur les photos ci-dessous que nous avons mis des haricots en pépinière. La méthode est peu commune, certes, mais nous avons fait ce choix pour trois raisons: la principale est que nous avons commencé la saison très tard, et l'aménagement du potager n'a pu débuter que le 15 juin. Nous avons voulu gagner quelques jours, le temps de préparer la terre pour la mise en culture. La seconde est que nous ne sommes pas à l'abri d'un coup de gel au mois de juin! Si vous consultez les relevés météo que nous essayons de faire quotidiennement (ici), la température nocturne est descendue à 7°C début juillet. Enfin, nos graines de haricots étant "périmées", cela nous a permis de les tester, la levée étant plus rapide sous châssis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.